Accueil | Web BUZZ | [Bon à savoir] Giulia Tofana, l'empoisonneuse de Palerme : la meurtrière la plus prolifique de l'Histoire !

[Bon à savoir] Giulia Tofana, l'empoisonneuse de Palerme : la meurtrière la plus prolifique de l'Histoire !

C’est certainement la plus grande tueuse en série de l’Histoire : Giulia Tofana a tué des centaines d’hommes en Italie au cours du XVIIème siècle. Pour parvenir à ce morbide record, l’Italienne avait transformé son commerce de cosmétique en usine à poison pour produire une préparation mortelle baptisée Aqua Tofana. Selon la légende, il se raconte que Giulia serait à l’origine du meurtre de plus de 600 hommes entre 1633 et 1651.

Giulia Tofana est venue en aide à de nombreuses femmes de la Renaissance, époque à laquelle les mariages étaient très souvent arrangés, sans possibilité de divorcer et où les maris avaient tout pouvoir sur leurs épouses. La seule solution pour elles de se sortir de ce calvaire, c’était d’espérer devenir veuve. C’est pour cette raison que Giulia Tofana a décidé de mettre au point son poison pour les aider.

La solution : l’Aqua Tofana, un poison à base d’arsenic, de plomb et de belladone qui ne laissait aucune trace ! Une redoutable recette qui a permis à des centaines de femmes de tuer leurs maris pendant près de 50 ans. Le but de Tofana était de conserver son poison secret le plus longtemps possible afin de pouvoir continuer à le vendre. L’empoisonneuse de Palerme s’est faite démasquer vers 1650 quand une de ses clientes a voulu utiliser le poison pour tuer son mari en y versant quelques gouttes dans sa soupe. Prise de remords, celle-ci empêcha son époux de boire le breuvage. Cela éveilla ses soupçons et la força à lui dire la vérité en la livrant aux autorités papales de Rome. Finalement, elle avoua et dénonça Giuila Tofana comme étant celle qui vendait le poison.

L’Aqua Tofana pouvait donc tuer un homme en quelques jours ou semaines, avec seulement quatre à cinq gouttes. Totalement inodore, sans goût et incolore, ce poison était idéal pour le verser dans n’importe quelle boisson. L’Aqua Tofana était vendue sous la forme de poudre de maquillage ou sous la forme d’une huile religieuse dans des fioles dites mannes de Saint Nicolas de Barice. Cela n’éveillait en aucun cas les soupçons des maris.


Pour rappel, dans l’Europe médiévale et à la Renaissance, le poison était l’arme préférée des femmes pour éliminer des hommes.

D’ailleurs, Giulia n’était pas la seule empoisonneuse de sa famille. En effet, sa mère était Thofania d’Adamo, exécutée à Palerme en 1633 après avoir été accusée d’avoir tué son mari. Il n’est pas impossible qu’elle ait utilisé du poison pour l’éliminer ! Et ce n’est pas tout ! La fille de Giulia, Girolama Spera, participait elle aussi à la production de l’Aqua Tofana. Elle fut d’ailleurs exécutée en même temps que sa mère en 1659. Certains clients de Giulia ont eux aussi été exécutés après ses aveux.

Si Giulia Tofana a eu recours à de l’arsenic dans son poison, c’est tout simplement parce qu’il s’agissait du meilleur ingrédient pour tuer une personne. L’arsenic était utilisé chez les Romains. Mais l’autre ingrédient clé de l’Aqua Tofana, c’est la belladone ou « Belle Dame » ou bien encore « Cerise du Diable », une plante parmi les plus toxiques du monde.

Malgré sa toxicité, les femmes de la Renaissance n’hésitaient pas l’employer comme cosmétique en récupérant le liquide des baies et en déposant une goutte dans chaque oeil pour dilater les pupilles. La fréquence cardiaque augmentait et la vue s’altérait. Mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour la beauté…

L’Aqua Tofana survécue à son inventrice puisque sa célébrité perdura de nombreuses années après la mort de Giulia Tofana. En 1791, Mozart pensa même que quelqu’un l’avait empoisonné avec l’Aqua Tofana alors qu’il était gravement malade pendant qu’il composait son Requiem. Le compositeur aurait déclarait :

Je sens que je ne tiendrai pas longtemps, je suis sûr que j’ai été empoisonné. Quelqu’un m’a donné de l’Aqua Tofana et a calculé l’heure exacte de ma mort.

Il y a peu de chance pour que l’Aqua Tofana ait tué Mozart, mais si la recette de l’empoisonneuse de Palerme faisait encore beaucoup parler près d’un siècle après sa mort, cela prouve l’immense popularité de son poison.

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Découvrez les produits high-tech les plus chers au monde

Dans la vie, il y a ceux qui ont de l’argent et ceux qui ont ...

Partages