Accueil | Web BUZZ | Ces animaux ont presque disparu, voici leurs plus beaux portraits

Ces animaux ont presque disparu, voici leurs plus beaux portraits

Pithécophage des Philippines. Nom scientifique: Pithecophaga jefferyi. Distribution: Îles de Leyte, Luzon, Mindanao et Samar, aux Philippines. Statut sur la Liste rouge de l’UICN: «En danger critique»

 

«Les pithécophages des Philippines se reproduisent lentement et moins de 10% des juvéniles arrivent à l’âge adulte. Aussi le programme d’élevage en captivité piloté par la Philippine Eagle Foundation (PEF) de Mindanao a-t-il marqué une augmentation rapide de la population de ces rapaces. En 1992, Pagasa (« Espoir ») est devenu le premier aigle né en captivité. Ayant été apprivoisé par ceux qui le soignaient, il ne pouvait pas être rendu à la nature, mais il contribue au programme en se reproduisant. À 21 ans, il a ainsi engendré sa première femelle, Mahubay. En 2017, la PEF avait déjà fait naître 28 aigles. Les réintroductions n’ont cependant pas toutes réussi: par exemple, Kagsabua (« Unité »), réintroduit en mars 2008, a été abattu (et mangé) un mois plus tard par un fermier. Comment « l’aigle des singes » a-t-il évolué pour devenir si grand? La réponse réside dans l’absence de grands mammifères carnivores dans ses forêts natales. Avec très peu de compétition pour la nourriture, cet animal a pu grandir dans sa niche écologique de prédateur suprême… jusqu’à atteindre une envergure de 2,10 m. Reste que cette taille a maintenant tout d’une malédiction: avec la disparition des forêts, comme l’explique le biologiste philippin Hector Miranda, le pithécophage se retrouve dans un « cul-de-sac évolutionnaire ».»

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Le vapotage et le cannabis sont plus populaires que la cigarette chez les adolescents américains

Aux États-Unis, les jeunes délaissent de plus en plus la cigarette. C’est ce que montre ...

Partages