Accueil | Actualité | C'est quand j'ai voulu manger sainement que je me suis rendue compte que j'étais pauvre

C'est quand j'ai voulu manger sainement que je me suis rendue compte que j'étais pauvre

J’ai toujours considéré que je mangeais pas trop mal. Pas de plats surgelés ou tous faits pas chez nous, mais des plats simples, voire ultra simples, mais faits maison. De la viande, des légumes, des repas la plupart du temps équilibrés… je pensais qu’on était pas trop mal.

Retour dans un passé pas si lointain

Jusqu’à maintenant, nos repas étaient composés, comme je te l’ai dit plus haut, de choses simples. Si tu es seule avec un gamin, tu comprends pourquoi… sinon, je t’explique.

Si tu n’as ni le temps, ni l’envie de faire deux repas différents, tes déjeuners et tes dîners vont vite être limités point de vu variété. Il y aura des pâtes, des frites, des knacki, du jambon, des petits pois etc. et le plat le plus élaboré que tu proposeras (comme t’es une gueudin) c’est du hâchis Parmentier. Bon j’exagère un peu, mais tu vois ce que je veux dire.

Les envies de ton nain vont passer avant les tiennes et c’est normal (vu ce que tu as investi dans ton gosse, tu as intérêt à l’amortir) et même si tu essayes, à intervalle régulier, de lui faire découvrir de nouveaux plats, cela restera très basique.

Au fil du temps, je me suis rendue compte que j’avais perdu le goût de manger. Forcément, à force de manger de l’insipide (et toujours la même chose finalement) ton subconscient se met en alerte!

J’ai d’abord laissé tomber les Magasins Discount et je me suis mise au bio

Il fut un temps, je faisais mes courses dans les magasins Discount. D’un point de vue budget, c’était imbattable! Un caddie rempli pour moitié moins cher que dans un hypermarché classique. Mon banquier faisait bravo avec les fesses! Et puis après tout, ce sont les mêmes produits seul le packaging change, non?

Ben non!

Si tu n’es pas convaincu, consomme un produit Discount pendant un certain temps… puis reviens à un produit de marque. Tu verras clairement la différence.

Alors je suis revenue arpenter les rayons des Hyper bien connus, ce qui a constipé mon banquier (du coup), mais les produits étaient meilleurs. Et tout doucement, histoire de lui filer une occlusion intestinale, je me suis mise à acheter du bio et à prendre ma viande et ma charcuterie chez le boucher. Parce que marre de manger et de donner de la merde à mon fils (#modeJeanPierreCoffe).

Depuis, Leclerc est mon ami, mon banquier est mort dans son caca (bon appétit) et ce que je mange a plus de goût… mais ce n’était pas encore assez!

Alors j’ai voulu changer notre façon de manger. Mets ça sur le compte d’une envie de me reprendre en main, d’une pré pré crise de la quarantaine, de perdre du poids, de manger plus équilibré et plus varié, et de trop de temps passé sur Instagram. J’ai voulu manger différemment!

Mets ça aussi sur le fait que je tolère de moins en moins d’aliments, mais ça viendra dans un autre billet.

Et donc, c’est quand j’ai voulu manger plus sainement (et plus varié) que je me suis rendue compte que j’étais pauvre

Mais vraiment.

J’ai voulu tenter de nouvelles recettes, des plats colorés, pleins de saveurs. Des petits déjeuners différents, des dîners goûteux, exotiques ou non, manger plus de fruits, de légumes, de poisson, moins de pâtes (bonjour l’élue LRM qui gagne 5000 euros par mois) et de féculents, moins de conserves aussi …

En surfant sur le net et sur Instagram, j’ai donc repéré des recettes, noté les ingrédients dont j’aurais besoin et fait un menu de la semaine à partir de tout ça.

Et puis j’ai vite déchanté

Des entrées + plats + dessert à chaque repas… des plats + accompagnements composés plus de 3 ingrédients à chaque fois… Tous les jours, une à trois fois par jours… Je me suis rendue compte que ce n’étais pas réalisable avec mon budget. Sans compter que les courses se font là, à la semaine, pour éviter la perte des produits frais.

Donc, en résumé: manger TOUS LES JOURS de la viande ou du poisson (quelle que soit sa forme) , des légumes frais, des fruits, du fromage, des desserts préparés ou tout fait, plus les en-cas et goûter pour l’enfant (ou pour moi, je suis une grande enfant dès fois). C’EST PAS POSSIBLE.

En gros, je triple presque le budget courses qui est déjà vraiment important.

Alors avant que tu t’énerves: la bouffe fait partie de mes priorités – j’y consacre une grosse part de mon budget – non je ne peux rien supprimer à côté pour augmenter ce budget – Je sais qu’il y a moins bien loti que moi.

Alors on fait quoi?

J’ai essayé de trouver des solutions, bien évidement:

  • J’ai bien pensé bouffer mes chats. Mais j’en ai que deux et leur haleine m’en a dissuadé;
  • Braquer ma banque. Mais je n’ai pas envie de me mettre du caca partout (on va voir si tu as suivi);
  • Gagner à l’Euromilions. J’essaye toujours;
  • Faire les poubelles d’un Gastronomique. Mais y a déjà tellement peu dans l’assiette qu’on serait mort de faim;
  • Me faire sponsoriser par un Supermarché. Coucou #MessageSubliminal;
  • Ouvrir une cagnotte Leetchi. Non je déconne! (je te mets le lien tout en bas du billet – chut)

En fait la seule vraie solution que j’ai trouvée, c’est les légumes surgelés, pour en avoir à tous les repas et être sûre de ne rien jeter. Je continue le bio, moins de viande mais de meilleure qualité (peut-être qu’un jours j’arriverai à m’en passer, mais c’est pas pour tout de suite) et puis c’est tout.

Du coup, je me suis désabonnée des comptes Instagram avec leur supers recettes. Enfin moi je voulais pas, mais c’est mon estomac et mon subconscient qui ont décidé. Ils se sont dit que c’était mieux.

Ce qui est marrant, ou pas, c’est que j’étais la première à dire qu’on pouvait manger sainement avec un petit budget. Alors oui, on peut le faire… mais pas tous les jours et pas à tous les repas.

PS: Je gagnais 50 euros de plus que le SMIC (et moins en ce moment).

Je déconnais vraiment pour la cagnotte.

Ce billet est également publié sur le blog Un BB 3.0.



Un BB 3.0

Lire aussi :

6 méthodes pour devenir végane et le rester

7 aliments qu’il vaut mieux acheter bio

Il y a beaucoup trop de sucre dans les céréales de votre petit-déjeuner

Pour suivre les dernières actualités sur Le HuffPost C’est La Vie, cliquez ici

Deux fois par semaine, recevez la newsletter du HuffPost C’est La Vie

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

De mai 68 à aujourd'hui, comment l'imagination collective a modifié notre vision du réchauffement climatique​

Alors que voilà bientôt 50 ans qu’en France le mouvement de mai 68 débutait avec ...

Partages