Accueil | Actualité | Edouard Philippe "a été dans l'écoute, c'est une bonne démarche", déclare le maire de Notre-Dame-des-Landes hostile au projet

Edouard Philippe "a été dans l'écoute, c'est une bonne démarche", déclare le maire de Notre-Dame-des-Landes hostile au projet

Jean-Paul Naud, maire de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), a expliqué, samedi sur franceinfo, qu’il avait pu exposer à Edouard Philippe son opposition au projet d’aéroport sur sa commune, lors de la visite surprise du Premier ministre.

Jean-Paul Naud, maire de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), à Nantes le 26 septembre 2017, est opposé au projet d'aéroport sur sa commune.
Jean-Paul Naud, maire de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique), à Nantes le 26 septembre 2017, est opposé au projet d’aéroport sur sa commune. (MAXPPP)

« On a eu un entretien d’une petite heure et j’ai pu exposer peut-être une dernière fois les arguments avant qu’une décision ne soit prise par le président de la République et par le gouvernement », a déclaré, samedi 13 janvier sur franceinfo, Jean-Paul Naud. Le maire de Notre-Dame-des-Landes a pu rencontrer Edouard Philippe après la visite surprise du Premier ministre dans sa ville, pour « voir et écouter » avant de prendre une décision avant la fin janvier sur le projet d’aéroport.

Jean-Paul Naud n’y est pas favorable et l’a redit au chef du gouvernement. Je « lui ai déroulé les arguments en faveur d’une optimisation du site actuel [Nantes Atlantique] il a vraiment été dans l’écoute. Je trouve que c’est une bonne démarche ».

« C’est la première fois qu’on accueille un Premier ministre à Notre-Dame-des-Landes », a rappelé l’élu. Jean-Paul Naud « trouve qu’il est important qu’il ait pu venir se rendre compte de la réalité du terrain. Il a dit très peu de choses, il a plutôt été dans l’écoute », a-t-il conclu.

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

VIDEO. Baba cool, agriculteur, altermondialiste… Qui sont les zadistes de Notre-Dame-des-Landes ?

Les zadistes sont-ils de gentils baba cool ou des militants violents ? La réponse n’est pas ...

Partages