Accueil | Actualité | Face à Gérald Darmanin, Marine Le Pen n'a pas totalement effacé le débat d'entre-deux tours

Face à Gérald Darmanin, Marine Le Pen n'a pas totalement effacé le débat d'entre-deux tours

POLITIQUE – Sa prestation était attendue. C’était la première fois que Marine Le Pen était à nouveau en prime time à la télévision depuis sa défaite à l’élection présidentielle. La première fois surtout, depuis son débat d’entre-deux tours face à Emmanuel Macron. « J’ai raté un rendez-vous important avec les Français », a convenu la présidente du Front national à l’occasion de L’Emission politique ce jeudi 19 octobre sur France 2.

Pour la députée du Pas-de-Calais, l’occasion était belle d’ouvrir un nouveau chapitre et de reprendre la main après un été passé dans l’ombre de Jean-Luc Mélenchon qui lui a ravi le leadership de l’opposition. « Tout ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort », confiait au HuffPost son lieutenant Sébastien Chenu avant l’émission.

C’est face au ministre des Comptes Publics Gérald Darmanin que la leader d’extrême droite pouvait reprendre pied. Mais l’exercice s’est encore révélé délicat pour Marine Le Pen même si, sur l’ensemble de l’émission, elle a convaincu 41% des téléspectateurs, selon un sondage Ipsos.

Dans un face-à-face qui a parfois senti bon la campagne pour les dernières élections régionales dans les Hauts-de-France, il a beaucoup été question du budget 2018 en cours de discussion à l’Assemblée nationale.

Pas la candidate d’office en 2022

Mais entre le ministre qui l’a préparé et qui le défend et une députée d’opposition pas très présente dans l’hémicycle, le duel a globalement tourné à l’avantage du premier qui a plusieurs fois renvoyé sa rivale dans les cordes, comme Emmanuel Macron pendant l’entre-deux tours.

L’autre point commun entre ces deux rendez-vous était la difficulté pour Marine Le Pen de bien jongler avec les chiffres même si elle a pu prendre au piège le ministre sur la CSG qui augmentera bien de 20% au 1er janvier (soit 1,7 point et non 1,7% comme l’a affirmé Gérald Darmanin).

Plus largement au cours de cette Emission politique, la présidente du FN a peiné à expliquer la ligne directrice de son parti en matière économique. Comme lors du débat d’entre-deux tours où elle avait ressuscité l’écu, elle n’a pas clarifié la position de son parti vis-à-vis de l’euro. « Nous allons voir », a-t-elle conclu son long exposé sur la question (voir la vidéo en fin d’article).

« Nous verrons bien », a-t-elle également lancé en substance quand on lui demandait si elle serait à coup sûr candidate à l’élection présidentielle de 2022. Pour l’heure aucune autre personnalité ne paraît en mesure de lui contester le leadership, surtout après la retrait de sa nièce Marion Maréchal-Le Pen. Mais il est peu probable que L’Emission politique ait réussi à dissiper tous les doutes entourant sa capacité à mener son parti au pouvoir.

Lire aussi :

Après L’Emission politique, difficile de savoir si Marine Le Pen veut sortir de l’euro

Marine Le Pen rappelle qu’à huit ans, elle a été victime d’un attentat

Marine Le Pen s’est augmenté de 2000 euros au cours de l’été

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

ONPC: Aymeric Caron blessé que Yann Moix, en désaccord avec un passage de son livre, "insinue qu'il aurait des visées antisémites"

TÉLÉVISION – Après y avoir été chroniqueur pendant trois saisons, Aymeric Caron a retrouvé le ...

Partages