Accueil | Actualité | Fusillade sur les Champs-Elysées : perquisition au domicile de Karim C., principal suspect

Fusillade sur les Champs-Elysées : perquisition au domicile de Karim C., principal suspect

Une perquisition a eu lieu dans la nuit de jeudi à vendredi à Chelles, en Seine-et-Marne, au domicile du titulaire de la carte grise retrouvée dans la voiture de l’assaillant. Le procureur François Molins assure que son identité est «connue».

L’assaillant présumé à l’origine de la fusillade qui a coûté la vie à un policier jeudi soir sur les Champs-Elysées était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers, a-t-on appris de sources proches de l’enquête. Le procureur de Paris François Molins a affirmé que l’identité de l’assaillant est «connue».

EN DIRECT :
Fusillade sur les Champs-Elysées : Daech revendique l’attaque, un policier tué

Une perquisition a été menée dans la nuit de jeudi à vendredi, à Chelles, en Seine-et-Marne au domicile de l’homme titulaire de la carte grise du véhicule utilisé pour l’attaque. Des investigations étaient en cours pour vérifier si les empreintes de l’homme abattu ce jeudi soir sur les Champs-Elysées correspondent bien au titulaire de la carte grise retrouvée.

Selon nos informations, la carte grise du véhicule est au nom de Karim C., 39 ans, condamné en 2003 à 20 ans de prison pour avoir tenté de tuer trois hommes, à Roissy-en-Brie (Seine-et-Marne), dont deux policiers. En 2005, sa peine avait été réduite de cinq ans.

Son procès trouvait son origine dans une course-poursuite en 2001. Alors qu’il circulait au volant d’une voiture volée, armé d’un revolver, il avait percuté un véhicule conduit par deux jeunes frères, l’un d’eux étant élève gardien de la paix. Le chauffard avait pris la fuite à pied avant d’être rattrapé par le conducteur de la voiture percutée et son frère muni d’un brassard «police». Le chauffard avait tiré deux balles, les blessant grièvement au thorax. Il avait été arrêté peu après et placé en garde à vue sous un faux nom.

Deux jours plus tard, il avait grièvement blessé un policier qui le sortait de sa cellule et dont il avait saisi l’arme, faisant feu à plusieurs reprises.

Dans le quartier où vivait Karim C., c’était la consternation. Et l’étonnement, après la revendication de Daech : «Cette revendication ne colle pas avec le bonhomme», confiaient plusieurs habitants.

VIDEO. Fusillade sur les Champs Elysées : « C’était la panique » raconte un témoin

VIDEO. Fusillade Champs-Elysées : grosse tension lors de l’évacuation

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Maroc : le corps démembré d'un Français retrouvé dans des poubelles de Marrakech

Zoé Lauwereys (@zlauwereys) Le corps de ce Dijonnais a été retrouvé dans des sacs poubelles ...

Partages