Accueil | Actualité | Jean-Louis Borloo "remet les gants" pour aider Macron

Jean-Louis Borloo "remet les gants" pour aider Macron

Et revoilà Jean-Louis Borloo ! L’ancien ministre de la Ville, père de l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru), va aider Emmanuel Macron dans la mise en place du plan du gouvernement en faveur des quartiers en difficulté.

« Ca fait plusieurs semaines qu’on travaille, qu’on avance. Le message du président est clair. Ce qui est très important, c’est qu’un plan, ça se rédige avec tous les acteurs, avec des indicateurs et une évaluation », explique l’ancien ministre de la Cohésion sociale à l’AFP, en marge de la présentation, à Tourcoing, par le chef de l’Etat des mesures à destination des quartiers populaires. 

Emplois francs, lutte contre les discriminations… Ce qu’il faut retenir des annonces de Macron

Ministre de Jacques Chirac puis de Nicolas Sarkozy, ancien patron de l’UDI et officiellement retiré de la vie politique, Jean-Louis Borloo « remet les gants » en faveur de la politique de la Ville, avait auparavant déclaré le chef de l’Etat lors de son discours, qui a pris soin plusieurs fois de saluer son nouvel ami. 

« Il faut sortir des promesses pour être dans qui fait quoi »

Le chef de l’Etat « a donné des pistes, il faut bâtir. Il faut sortir des promesses pour être dans qui fait quoi », souligne l’ex-maire de Valenciennes, qui n’a jamais caché sa sympathie pour l’ancien ministre de François Hollande. 

« Si on a besoin de moi, je réponds avec mon cœur, ma détermination, mon expérience. J’étais en retrait total de la vie politique, ma vie avait changé. L’édifice s’écroule, et moi je laisserais faire ? Alors je suis prêt à me retrousser les manches deux ou trois ans pour donner un coup de main », confiait au « JDD » l’ancien député du Nord durant l’entre-deux-tours de la présidentielle. 

Quel rôle effectif va donc jouer Jean-Louis Borloo dans le dispositif macroniste ? Il n’aura « pas de fonction particulière » auprès de l’exécutif « mais son expertise et son expérience sur les sujets de la politique de la ville sont précieux » et « les deux ministres en charge de la Cohésion des territoires [Jacques Mézard et Julien Denormandie] ne manqueront pas de le solliciter », précise à l’AFP l’entourage du président de la République.

L'Obs

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Dans l'Atlantique sud, le sous-marin argentin San Juan ne répond plus

BUENOS AIRES (AFP) –  Un sous-marin militaire argentin avec 44 membres d’équipage à bord dans l’Atlantique ...

Partages