Accueil | Actualité | JO d'hiver 2018 : la France bloquée à 15 médailles, la "grosse surprise" de Papadakis… Ce qu'il ne fallait pas rater cette nuit

JO d'hiver 2018 : la France bloquée à 15 médailles, la "grosse surprise" de Papadakis… Ce qu'il ne fallait pas rater cette nuit

En Corée du Sud, la France n’a pas battu son record des Jeux olympiques, établi quatre ans plus tôt à Sotchi.

Il restait une ultime chance de battre le total des 15 médailles obtenues il y a quatre ans à Sotchi. Elle était infime même puisque les quatre bobeurs français n’ambitionnaient pas un podium, mais seulement un top 10. Le miracle n’a pas eu lieu. Si vous dormiez, voici ce que vous avez raté dans la nuit du vendredi 23 février au samedi 24 février à Pyeongchang (Corée du Sud).

La France bute sur le top 10 en bob à quatre

Loïc Costerg, Vincent Ricard, Vincent Castell et Dorian Hauterville formaient le quatuor français en bob à 4. Après les échecs de samedi en ski alpin par équipes, en snowboard parallèle et en patinage de vitesse, l’ultime chance française de médaille reposait sur leurs épaules. Eux ne croyaient pas au podium mais voulaient entrer dans le top 10 mondial, leur « médaille d’or », précisait Loïc Costerg à L’Equipe. Les quatre hommes échouent à la 11e place à 1″71 du quatuor allemand de Francesco Friedrich, nouveau champion olympique

C’était la dernière compétition internationale de Loïc Costerg (30 ans) et Vincent Ricard (32 ans), submergé par l’émotion après la course. « Je retiens toute l’aventure qu’il y a eu entre nous et qui a vraiment été extraordinaire », a-t-il lâché.

Gabriella Papadakis confie sa « surprise »

Le quintuple médaillé d’or aux JO, Martin Fourcade, ne voulait pas porter le drapeau français lors de la cérémonie de clôture. En concertation avec le président du CNOSF, Denis Masseglia, le biathlète a voulu passé le relais à Gabriella Papadakis, médaillée d’argent en danse sur glace, avec son partenaire Guillaume Cizeron. Le choix idéal pour mener la délégation tricolore dimanche 25 février en clôture des JO ?

Un choix d’avenir – Papadakis a 23 ans, Cizeron 24 – auquel la jeune femme ne s’attendait pas. « C’était vraiment la grosse surprise, a avoué la patineuse à  L’EquipeJ’ai entendu que c’est parce qu’il voulait donner le drapeau au futur, on est honorés de représenter le futur. » Avant de défiler dans le stade olympique, la paire française a participé au traditionnel gala de patinage et a évolué sur la glace sur le titre de Beyoncé Pray you catch me.

Les Russes dominent le hockey

Les athlètes olympiques de Russie ont remporté la finale de hockey en dominant l’Allemagne 4-3. Les Russes, grands favoris, ont pourtant bien failli perdre puisqu’ils étaient menés 3-2 à moins d’une minute de la fin du temps réglementaire. Nikita Gusev a égalisé et lors de la prolongation, Kirill Kaprizov, a inscrit le but en or, alors que l’Allemagne était en infériorité numérique. Cela faisait 26 ans que la Russie attendait un nouveau titre olympique. C’est la deuxième médaille d’or pour les Russes, engagés sous la bannière olympique en Corée du Sud, après le sacre d’Alina Zagitova en patinage artistique. 

La « Kim Team » est battue en finale du curling

Devenue un phénomène en Corée du Sud, l’équipe de curling féminine de Corée du Sud, surnommée la « Kim Team » – toutes les joueuses s’appellent Kim – n’a pas pu aller au bout de son rêve. Les Coréennes n’ont rien pu faire face aux Suédoises qui ont dominé la finale 8-3. La Suède remporte son troisième titre olympique après ses médailles d’or en 2006 et 2010. Pour les Coréennes Kim Eun-jung Kim, Kim Kyeong-ae, Kim Seon-yong, Kim Yeong-mi et la remplaçante Kim Chohi, ces Jeux auront été ceux de la révélation.

La Russie n’aura pas son drapeau lors de la cérémonie de clôture

Déjà privés de leur drapeau national lors de la cérémonie d’ouverture vendredi 9 février, les athlètes russes ne le récupéreront pas pour la cérémonie de clôture qui a lieu dimanche 25 février à midi, heure de Paris. Le Comité international olympique (CIO) a décidé que la suspension du comité olympique russe, imposée en décembre après des affaires de dopage, ne serait pas levée. A Pyeongchang, deux nouveaux cas ont été révélés parmi les athlètes russes.

Comments

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

"Dans la maison, je me balade avec des couettes" : la précarité énergétique infernale par temps de grand froid

La vague de froid qui s’abat sur la France complique encore davantage le quotidien des ...

Partages