Accueil | Actualité | JoeyStarr : "Être de gauche, cela ne veut plus rien dire aujourd'hui"

JoeyStarr : "Être de gauche, cela ne veut plus rien dire aujourd'hui"

3 juin 1991. L’album « Authentik » déferle dans les bacs. L’occasion pour le public de faire connaissance non sans choc avec le premier single du Suprême NTM, “Le Monde de Demain”. Aujourd’hui, comme une prophétie sociale et politique, il est devenu l’un des titres de rap phares et cristalisera le malaise toujours ambiant régnant dans les banlieues françaises. 

La cinquantaine consommée, JoeyStarr a décidé de se livrer une nouvelle fois dans une autobiographie sous forme de dialogue avec son ami Philippe Manoeuvre : « Le monde de demain » (Cherche Midi). Comme si l’heure était désormais au bilan pour le Jaguar et de comprendre les changements de son « Monde de demain ». 

« Quand on a sorti ce maxi et ce titre avec Kool Shen, on était conscient que cela n’irait pas dans le bon sens. Il suffisait d’ouvrir la fenêtre de notre appartement en Seine-Saint-Denis pour se rendre compte de ce qui clochait. C’était un constat d’urgence, pas de la prémonition. C’était évident. Et aujourd’hui, c’est pire. »

Le futur, cette « tartine de merde »

Vingt-cinq ans après, qui peut nier encore le malaise ambiant dans certaines banlieues françaises ? Très vite, l’opus « Authentik » sert de mégaphone aux habitants du Vaulx-en-Velin, le 6 octobre 1990, après la mort de Thomas Claudio décédé en moto, à hauteur d’un barrage de police.

S’en suivront de nombreuses émeutes notamment en 2005 à Clichy-sous-bois après la mort des deux adolescents électrocutés, ou encore deux ans plus tard, à Villiers-le-Bel. 

« Ce genre de réactions c’est cyclique. Environ tous les dix ans. C’est donc pour bientôt, il semblerait. Mais difficile de parler d’une véritable révolution. Les gens sont trop ancrés dans l’individualisme pour qu’aujourd’hui on ait une révolution. « 

JoeyStarr, pessimiste pour le futur ? « Boris Vian a dit : « La vie est une tartine de merde dont on croque un bout tous les jours ». Je te fais un dessin ? » Non, nul besoin. 

LJ.B.

Julien Bouisset

Comments

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

[unable to retrieve full-text content] Sur le même thème Comments commentsLire l'article depuis la source

Partages