Accueil | Actualité | Karim Benzema: "Tant que Deschamps sera là, je ne serai pas appelé" en équipe de France

Karim Benzema: "Tant que Deschamps sera là, je ne serai pas appelé" en équipe de France

En pleine semaine de l’équipe de France, qui jouera en Allemagne mardi, Karim Benzema a fait son énième retour sur le devant de la scène, lors d’une interview fleuve au Canal Football Club. « Tant que Didier Deschamp sera là, je ne serai pas appelé. C’est ce que je pense », a-t-il lancé. L’attaquant du Real Madrid a avoué en vouloir au sélectionneur de ne plus faire appel à lui depuis deux ans, et le scandale de la sextape de Mathieu Valbuena.

C’était le show Benzema. Invité spécial du CFC avant un documentaire qui lui est consacré dans la soirée, Karim Benzema a été couvert de louanges. Lui qui est absent en équipe de France depuis 2015, et l’affaire de la sextape, a été remis sur le devant de la scène en pleine semaine internationale. Deux jours après la victoire des Bleus sur le pays de Galles (2-0), et deux jours avant l’affrontement contre les champions du monde allemands, l’ancien international s’est exprimé longuement sur les Bleus, sur Didier Deschamps et sur son envie toujours présente de porter le maillot de la sélection. 

« J’en veux à Didier Deschamps car je suis un compétiteur et j’ai manqué un Euro en France alors que j’avais fait une superbe saison. Je n’ai aucun problème avec le sélectionneur mais je sais que tant qu’il sera là, je ne serai pas appelé », a-t-il déclaré. « C’est ce que je pense. Je l’ai eu avant l’Euro, mais il n’y a pas eu d’explication. » Mais il espère toujours revenir: « Le Mondial ? J’y crois toujours, au foot tu es obligé d’y croire. Après, ça fait deux ans et demi que je ne suis plus en équipe de France, il ne faut pas être bête. » 

« Pas un perturbateur »

Il est revenu sur ses propos rapportés par Marca, où il disait que le sélectionneur avait peut-être « cédé à une partie raciste de la France », pour expliquer son absence à l’Euro-2016. « Je suis obligé de dire une telle phrase, quand on entend le président (de la Fédération française de football) Noël Le Graët dire qu’il reçoit des tonnes de lettres à mon égard avec des propos racistes, et après dans une interview il dit: ‘Vous voulez que je dise quoi, à mort l’Arabe?’ Je peux me poser des questions, quand même! Ensuite, tout s’est mélangé, on a oublié le sportif ». Et il s’emporte: « C’est pas possible, je ne suis pas un perturbateur, ça me rend fou! On a une image qui n’est pas la mienne. » Et il l’assure: « Je n’ai jamais eu aucun souci avec un joueur en équipe de France. Il y a des choses qui se passent et qui restent entre footballeurs. Je n’ai eu aucun problème avec personne, il y en a que je croise en préparation, c’est toujours bien de les voir ».

Pas sûr que ce plan de communication porte ses fruits…

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

VIDEO. Au salon Milipol, il est toujours possible de se procurer des instruments de torture

Les polices du monde entier viennent faire leurs courses ici, au salon Milipol. Armes, véhicules, ...

Partages