Accueil | Actualité | La comédie musicale Dirty Dancing, la danse par amour

La comédie musicale Dirty Dancing, la danse par amour

VIDÉO – C’est devant un Palais des congrès plein à craquer que la comédie musicale tirée du film culte a lancé sa tournée 2018, avec en vedette le danseur hors pair Benjamin Akl.

Il y a déjà 30 ans, sortait en salle le long-métrage original qui fut un succès planétaire, au point de devenir le film culte de toute une génération.

Les spectateurs du Palais des congrès n’étaient d’ailleurs pas venus par hasard: leur impatience se faisait ressentir à l’approche des scènes d’anthologie du film, et ils ponctuaient les répliques les plus fameuses par des «oh!» de rires et d’applaudissements. Enfin la très attendue scène du lac où Benjamin Akl dans le rôle de Johnny Castle apprend à Gaelle Pauly dans le rôle de Bébé à faire un porté n’a visiblement pas déçu. Cette version scénique fait bien de reprendre et d’assumer le côté très «cul-cul» du film.

» LIRE AUSSI – La timide rentrée des comédies musicales

Si le début est un peu bavard, l’ensemble est en revanche extrêmement bien dansé par une troupe vive et très professionnelle. Benjamin Akl dans le rôle principal domine la situation. D’origine libanaise, ce danseur a déjà plusieurs grands spectacles à son actif comme Les Amants de la Bastille ainsi qu’une tournée internationale avec Kylie Minogue. Gamin, il étonnait déjà ses parents en leur montrant tous les soirs des nouveaux spectacles de sa création. Aujourd’hui, ce danseur est parvenu à en faire son métier, bien qu’il n’ait commencé l’apprentissage de la danse seulement à la fin de l’adolescence.

Mais des capacités physiques exceptionnelles et un désir hors du commun lui permirent de rattraper les années d’un métier où l’on débute souvent avant 10 ans. Ici sa prestation en scène bluffante, et avec beaucoup de naturel, il explique en interview sa passion pour la danse et son plaisir d’être en scène.

● Au Palais des congrès jusqu’au 14 janvier, puis en tournée à Niort le 16 janvier, à Orléans le 17, à Caen le 18, à Alençon le 19, à Lorient le 20, à Saint-Brieuc le 21, à Rouen le 23, à Limoges le 24, à Rodez le 26, à Toulouse les 27 et 28, ….

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Raphaël Enthoven: «Les nouveaux censeurs progressistes nous préparent un enfer»

FIGAROVOX/ENTRETIEN – Qu’il heurte ou qu’il éclaire, c’est toujours avec une profonde légèreté que le ...

Partages