Accueil | Actualité | L’astronaute français Thomas Pesquet s’est organisé pour pouvoir voter dimanche tout en étant à 350 km de la terre

L’astronaute français Thomas Pesquet s’est organisé pour pouvoir voter dimanche tout en étant à 350 km de la terre

Thomas Pesquet

Thomas Pesquet de l’ISS. ESA

Thomas Pesquet sera toujours dans l’espace à bord de la Station spatiale internationale (ISS) ce dimanche 23 avril 2017, alors que se déroulera le premier tour de la présidentielle française.

Mais, bien qu’étant à plus de 350 kilomètres de la Terre, l’astronaute français votera dimanche.

Son retour sur Terre ayant initialement été prévu pour le 15 mai, puis récemment retardé au 2 juin, Thomas Pesquet avait pris ses précautions. Le Français votera par procuration, comme il l’avait expliqué sur FranceInfo le mois dernier:

« J’ai fait une procuration. C’était un peu compliqué car j’habite à l’étranger, mais heureusement, les gens du Consulat français à Francfort ont été vraiment sympas. J’ai pu m’organiser pour qu’un collègue français qui travaille au Centre des astronautes vote pour moi. »

Dans cette même interview, Thomas Pesquet rappelle à quel point il est important de voter: 

« C’est important, je pense qu’il faut voter. On ne peut pas se plaindre des résultats politiques et râler si on ne fait pas son devoir. »

Après avoir admis qu’il suivait la campagne présidentielle de loin, Thomas Pesquet n’a pas révélé pour qui il votera mais a précisé qu’il faudra qu’il lise les programmes avant, « parce qu’il ne faut pas juger les candidats sur la couleur de leur cravate mais vraiment sur ce qu’ils proposent et sur ce qu’ils vont faire ».

En tout cas, la politique spatiale de la France n’a pas fait l’objet de beaucoup de discussions lors de la campagne présidentielle. Seuls Jean-Luc Mélenchon et Jacques Cheminade ont évoqué le sujet, a fait remarquer Mashable France.

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : La sonde Cassini part à la rencontre de la plus grande lune de Saturne une dernière fois pour explorer le mystère des ‘îles magiques’

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Il y a beaucoup de perdants après ce premier tour de l'élection présidentielle

Les supporters déçus de Jean-Luc Mélenchon ne sont pas les seuls perdants après le premier tour ...

Partages