Accueil | Actualité | Le naufrage de la Cité de la mode et du design

Le naufrage de la Cité de la mode et du design

ENQUÊTE – Cet établissement culturel, inauguré à Paris en 2008, n’a trouvé ni son public, ni sa vocation. C’est aussi un désastre financier qui peine à être endigué.

Minuit. Quai d’Austerlitz, les automobilistes filent à vive allure sur cet axe rouge de l’Est parisien. Devant la Cité de la mode et du design, vaisseau vert pomme arrimé en bord de Seine, il fait si froid que le stand de falafels disparaît sous une fumée blanche. Une poignée de fêtards patientent derrière les barrières. Comme Guillaume, 24 ans, ingénieur aux Arts et Métiers, ils vont au Wanderlust («envie de voyager» en allemand). «Un des hauts lieux parisiens du hip-hop, explique ce barbu à casquette, membre de Soco, collectif spécialisé dans les tatouages imprimés. Lui qui aime «le bon son», apprécie «cet endroit cool, trop rare à Paris».

À l’intérieur, des dizaines de garçons de 18 à 25 ans sautillent aux sons du DJ Keith Too. La vedette de la soirée, le rappeur underground Ichon, est attendue vers 2 heures. En dessous, bienvenue aux Nuits Fauves. Une friche en béton brut transformée en boîte de nuit électro, dans le style berlinois. Passé la fresque de crâne …

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Avec Le Comte Ory de Rossini, la salle Favart se met à l'humour grivois

L’ultime chef-d’œuvre comique de Rossini dans une mise en scène de Denis Podalydès. Impayable Rossini! Le plus italien des compositeurs ...

Partages