Accueil | Mobile et HighTech | LG V30S : Au MWC, LG avance à tâtons vers l’intelligence artificielle faible sur mobile

LG V30S : Au MWC, LG avance à tâtons vers l’intelligence artificielle faible sur mobile

LG a présenté son V30S au Mobile World Congress 2018. Une mise à jour mineure qui s’accompagne d’une stratégie logicielle centrée sur la suite ThinQ.

Vous avez déjà vu le LG V30S présenté au MWC 2018. En tous points, il s’agit du LG V30 présenté l’année dernière à l’IFA, le salon berlinois. Le smartphone de début d’année pour le Coréen a le même écran, la même caméra, le même processeur et la même batterie. Ce qui change se compte sur les doigts d’une demi-main : la version avec le moins de stockage embarque 128 Go (256 Go pour la version la plus haut de gamme) et la mémoire vive passe de 4 Go à 6 Go. C’est tout.

Mais alors pourquoi LG a-t-il tenu à donner une conférence dans ces conditions, sans amener comme les années précédentes, un smartphone nouveau au plus grand salon de la mobilité de l’année ? Eh bien car le constructeur semble avoir pour idée de se focaliser plus précisément sur le logiciel. Au CES, en début d’année, LG a présenté une stratégie inspirée de celles proposées par Apple et Samsung : une suite logicielle capable de regrouper toutes les interactions mises sous le mot « intelligence artificielle », galvaudé. Cette suite, nommée ThinQ, permet de centraliser des briques logicielles de Google (Assistant) et des briques exclusives à LG, qui propose des appareils qui vont de la domotique à l’électroménager, en passant par les téléviseurs (ou les robots).

À ce titre, le LG V30S devrait être un ambassadeur de ce que la marque appelle « Intelligence artificielle étroite ». Il ne s’agit pas d’une remise en question profonde de la technologie, mais d’un outil de communication : en l’absence d’IA forte et contraint à de l’IA faible qui n’est pas très vendeuse, LG a préféré se tourner vers la Narrow IA. Le constructeur la présente ainsi : d’un côté, on trouve des algorithmes simples (IA faible). De l’autre, on trouve une machine consciente (IA forte). Au milieu, on trouverait des algorithmes au service des utilisateurs. Pour ce faire, le constructeur n’a pas besoin de puce dédiée ou de composant matériel particulier.

Cette IA étroite, c’est à peu près ce qu’on connaît depuis que Google propose son Assistant et notamment ses fonctionnalités liées aux composants tiers, comme l’appareil photo. Une IA étroite, pour LG, est par exemple une IA capable de reconnaître la scène qu’elle voit et ajuster les paramètres de l’appareil en conséquence. Pointer le smartphone vers un visage doit déclencher une sorte de mode portrait, pointer vers un plat doit faire ressortir les aliments en jouant sur les couleurs. Cette application, développée en marque blanche par EyeEm pour LG, a été entraînée sur des millions d’images et est capable d’ajuster les clichés en temps réel. Nous l’avons testée et effectivement, cela fonctionne plutôt bien.

De la même manière, la technologie QLENS proposée par LG est un équivalent au produit de Google : il vous permet, en pointer la caméra sur un objet, de trouver un prix sur Internet ou carrément d’être redirigé vers un site marchand. On est en terrain connu, mais LG semble avoir particulièrement soigné sa copie — le logiciel semble performant et efficace.

Si vous vous demandez pourquoi sortir un LG V30S pour une mise à jour logicielle, vous n’aurez pas tort. Et la réponse de LG n’est pas à l’avantage de son nouveau smartphone : toutes ces fonctionnalités seront portées sur le V30 via une mise à jour. On est clairement dans un changement de stratégie pour le Coréen, qui cherche à capitaliser aujourd’hui sur ses smartphones déjà sur le marché, pris en étau entre Samsung et les constructeurs chinois bien plus agressifs sur les prix. Espérons qu’il profitera de la fenêtre plus longue qu’il s’octroie pour mettre à jour sa gamme pour sortir un produit un poil plus excitant dans les mois qui viennent.

Le LG V30S sera commercialisé d’ici quelques semaines en Corée.

Partager sur les réseaux sociaux

Comments

comments

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Prise en main du MateBook X Pro : Huawei dévoile un ordinateur avec caméra cachée sous le clavier

Huawei a profité du Mobile World Congress 2018 pour annoncer non pas un smartphone, mais ...

Partages