Accueil | Actualité | Panique à Hawaï après une fausse alerte au missile

Panique à Hawaï après une fausse alerte au missile

INTERNATIONAL – Ouf, ce n’était qu’une fausse alerte. Ce samedi 13 janvier, les habitants de l’île de Hawaï ont bien cru qu’un missile balistique se dirigeait vers eux, une menace rapidement démentie par les autorités de l’archipel.

Plusieurs personnes, notamment l’élue démocrate à la Chambre des représentants Tulsi Gabbard, avaient annoncé sur les réseaux sociaux avoir reçu une alerte sur leur téléphone, via le système Amber Alert, qui dépend du ministère américain de la Justice. « Menace de missile balistique sur Hawaï. Mettez vous immédiatement à l’abri. Ce n’est pas un exercice », ont reçu, sur leur smartphone, les habitants de l’archipel samedi aux environs de 8h, heure locale.

En seulement quelques minutes, ce sont des dizaines de messages affolés qui ont surgi sur les réseaux sociaux. « Voici à quoi ressemblait mon téléphone quand je me suis réveillée à l’instant. Je suis à Honolulu, à Hawaï et ma famille est à North Shore. Ils se sont cachés dans le garage. Ma mère et ma sœur pleuraient. C’était une fausse alerte, mais je parie que beaucoup de gens ont été très secoués », a témoigné cette présentatrice de la NBC.

« Les mecs, un missile est entrain de s’approcher de Hawaï en ce moment même et si je meurs, quelqu’un devra dire à mes proches que je les aime »

« Je viens de recevoir une alerte sur un missile balistique se dirigeant droit sur Hawaï. Je n’ai aucune autre information et je suis terrifiée. »

Dans des tweets séparés, le gouverneur de Hawaï David Ige et l’agence locale de gestion des événements d’urgence ont chacun assuré que cet Etat américain situé dans l’océan Pacifique n’était pas menacé par un missile balistique, dans un contexte géopolitique très tendu marqué par les menaces d’attaque nucléaire du régime nord-coréen contre des intérêts américains.

Le porte-parole du centre de commandement militaire américain pour la zone pacifique a assuré que le centre n’avait « détecté aucune menace de missile balistique sur Hawaï ». « Le message envoyé plus tôt l’a été par erreur », a-t-il ajouté. « L’Etat d’Hawaï enverra un message de correction dès que possible ».

Le sénateur démocrate de Hawaï Brian Schatz a tweeté que l’incident était dû à une « erreur humaine », sans plus de précision. « Il n’y a rien de plus important que de professionnaliser et de mettre des garde-fous à ce système » d’alertes Amber, a-t-il ajouté.

Selon l’antenne d’Honolulu du service de météorologie nationale, le message aurait été un test, envoyé par erreur, selon un communiqué posté sur son site.

Lire aussi :

Les corbeaux hawaïens savent utiliser des outils pour manger

La Corée du Nord a envoyé son cadeau de bienvenue à Trump

Kim Jong-Un met en pause son projet de tirs de missiles sur l’île de Guam

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Il transforme les ombres du quotidien en petits dessins

C’EST LA VIE ART – Vous êtes peut-être un peu familier des ombres chinoises ? ...

Partages