Accueil | Actualité | «Vésuve de Brekka», le cheval offert par Emmanuel Macron à Xi Jinping

«Vésuve de Brekka», le cheval offert par Emmanuel Macron à Xi Jinping

Le chef de l’État, qui a entamé lundi sa première visite en Chine, a offert au président chinois un étalon de la Garde républicaine, âgé de huit ans et originaire d’un petit élevage de Basse-Normandie.

Huan Huan et Yuan Zi. En 2012, la Chine prêtait à la France un couple de pandas géants. De cette union est né Yuan Meng, un bébé qui a été baptisé en novembre par Brigitte Macron, au zoo de Beauval(Loir-et-Cher). Ce geste amical, hautement symbolique, correspond à la volonté de Pékin de tisser des liens diplomatiques avec la France. En visite en Chine jusqu’à mercredi, Emmanuel Macron a décidé de faire perdurer cette diplomatie animalière en offrant un cheval à son homologue, Xi Jinping. L’étalon lui a été remis lundi soir par le président français lors de leur première rencontre à Pékin.

» LIRE AUSSI – Brigitte Macron a baptisé le bébé panda prêté par la Chine «Yuan Meng»

Pour arriver jusqu’à la capitale chinoise, l’animal, baptisé «Vésuve de Brekka», a été transporté dans un avion spécial, accompagné du chef vétérinaire et du cavalier soigneur de la Garde républicaine. Ils sont arrivés le 4 janvier et ont pris soin du cheval dans une ferme de quarantaine. Désormais propriété du chef d’État chinois, il va rejoindre son écurie présidentielle. «Lors de sa visite à Paris en 2014, le président avait été escorté des Invalides à l’Élysée par 104 cavaliers de la Garde républicaine et avait été fasciné par ce savoir-faire d’excellence», a fait savoir l’Élysée.

Venu d’un petit élevage de Basse-Normandie, Vésuve de Brekka, né le 10 juin 2009 à Colomby chez M. Le Boulanger, est un hongre bai brun, un cheval typique de la Garde républicaine. Après l’avoir rejoint en 2012, il a réalisé sa dernière escorte présidentielle le 11 novembre 2017, sur les Champs-Élysées.

Les chevaux de la Garde républicaine représentent l’excellence des missions d’honneur de la présidence lors de l’accueil de chefs d’État, selon l’Élysée. Chacun d’eux reste une quinzaine d’années en service actif. Ils sont achetés à l’âge de trois ans chez des éleveurs privés et doivent répondre à des critères de taille (minimum 165 cm au garrot à trois ans) et présenter une robe franche (alezan, bai ou gris).

» LIRE AUSSI – Les Chinois séduits par Emmanuel Macron, le jeune «Makelong»

Outre le cheval, Emmanuel Macron a également offert son harnachement et un sabre gravé de cette phrase: «M. Emmanuel Macron – Président de la République Française – Pékin – Janvier 2018». Le général Damien Striebig, commandant de la Garde républicaine, a accompagné la délégation officielle en Chine. La selle d’armes offerte avec Vésuve date de 1874 et équipait les régiments de cavalerie de l’armée française. De nos jours, seule la Garde républicaine utilise ce type de selles.

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Gautier Capuçon : « Être musicien, c'est savoir s'écouter »

À 36 ans, le violoncelliste revient sur sa jeune mais prolifique carrière avec « Intuition ». Un ...

Partages