Accueil | Actualité | Qui se cache derrière MS-13, l'un des gangs les plus violents des Etats-Unis ?

Qui se cache derrière MS-13, l'un des gangs les plus violents des Etats-Unis ?

Le corps d’un homme lardé de plus de 100 coups de couteau a été retrouvé, le 5 septembre dernier, dans une tombe creusée dans un parc régional du Maryland aux Etats-Unis. Les détails font pour le moins froid dans le dos. Selon les journaux locaux, l’homme a été décapité, son coeur arraché et jeté dans la tombe.

Derrière ce crime d’une sauvagerie inouïe, la police locale évoque une obscure appellation : MS-13. Une abréviation de Mara Salvatrucha (« le gang salvadorien »), qui désigne l’un des gangs les plus violents des Etats-Unis. L’un de ses membres présumés, Miguel Angel Lopez-Abrego, qui aurait porté le premier coup à la victime encore non identifiée, a été maintenu mercredi 22 novembre en détention sans possibilité de libération.

Né dans les années 1980 en Californie, le MS-13 s’est formé afin de protéger les immigrés salvadoriens des bandes rivales de Los Angeles. Les membres fondateurs ont ainsi fui la guerre civile qui ravagea le Salvador de 1979 à 1992, précise « The Sun« . 

10.000 membres aux Etats-unis

Mais le MS-13 s’est rapidement taillé une réputation de gang aux actions particulièrement violentes. Ainsi, de nombreux membres condamnés sur le sol américain pour crimes ou délits, ont été par la suite renvoyés au Salvador. Des renvois en masse qui ont permis au groupe de s’implanter et de se développer dans différents pays d’Amérique centrale (Honduras, Guatemala, Salvador…) dans les années 1990. 

Il reste aujourd’hui difficile d’établir un chiffre précis concernant ses effectifs. Le FBI parle de 30.000 hommes dans le monde, note « The Sun ». Selon l’administration Trump, le gang compterait environ 10.000 membres sur le territoire américain. Un chiffre que n’hésite d’ailleurs pas à brandir Donald Trump pour justifier un durcissement de sa politique d’immigration

Profitant des politiques de regroupement familial, le MS-13 a également gagné l’Europe, depuis le début des années 2000, comme le souligne « Le Monde« . Ils seraient ainsi 3.000 en Espagne et 2.000 au Portugal. Signe particulier de ces hommes : leurs nombreux tatouages sur le corps, la plupart représentant fièrement le nom de leur gang. 

Meurtres, rackets, vols…

Si à l’origine, seuls les Salvadoriens pouvaient devenir membres de la Mara Salvatrucha, le gang compte désormais dans ses rangs des hommes provenant d’Equateur, du Guatemala, du Honduras et du Mexique. De plus en plus de mineurs seraient également « recrutés » à la frontière salvadorienne, relève le « Washington Post« .

MS-13 serait ainsi « l’un des gangs criminels les plus dangereux et en expansion rapide dans le monde », résume à Fox News, Philip Holloway, ancien officier de police. Et de rappeler l’explicite devise du gang : « Mata, Roba, Alto, Controla » (« Tue, Vole, Viole, Contrôle »). Leurs activités vont ainsi du trafic de drogues au racket en passant par les cambriolages et le proxénétisme. Mais l’organisation reste principalement connue pour ses meurtres particulièrement sauvages. 

Les autorités américaines avaient annoncé jeudi 16 novembre l’arrestation de 214 criminels. Une opération menée en coopération avec la police salvadorienne, qui avait déjà procédé à l’arrestation de 53 membres de ce gang en septembre dernier. 

Qualifiés d »animaux » par Donald Trump, les membres de MS-13 sont souvent cités comme étant la preuve du danger de l’immigration clandestine aux Etats-Unis. Le président américain n’a cessé d’utiliser cet argument pour justifier la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique.

M.C.

L'Obs

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Alpes-Maritimes : les gravures de la suite Vollard, réalisées par Pablo Picasso, exposées à Cannes

Dans les années 30, le marchand d’art et éditeur Ambroise Vollard échange avec Picasso un ...

Partages