Accueil | Tag archives : Scientific American

Tag archives : Scientific American

Un virus géant contrôle à distance le noyau de son hôte

Avec plus de dix membres, la famille des virus géants continue de s’agrandir. Découverts en 2003, ces organismes sont hors-norme par leur taille, supérieure à 200 nanomètres, et par le nombre de paires de bases de leur ADN. Un nouveau venu, Nouméavirus, découvert en Nouvelle-Calédonie, semble en outre se répliquer selon une stratégie tout à fait originale qui ne ressemble à aucune ...

Lire la suite...

La « musique des météores » peut-être expliquée

Quinze mille tonnes de météorites frappent le sol chaque année. Une masse bien plus grande encore de météores, qui entrent dans l’atmosphère mais ne parviennent pas au sol, se consume dans l’air chaque année. Or de très nombreux témoins rapportent qu’alors qu’un météore se consumait dans le ciel devant eux, ils ont entendu des craquements et des crissements dans le ...

Lire la suite...

Les chevaux scythes encore loin de ceux d’aujourd’hui

Chevaux de trait, chevaux de selle, poneys… Il existe des centaines de races de chevaux domestiques. Quand et comment cette diversité est-elle apparue ? Réalisé par une vaste équipe internationale autour de Ludovic Orlando, de l’université de Copenhague, le séquençage de quatorze génomes d’anciens chevaux apporte plusieurs éléments de réponse surprenants. Les chercheurs travaillent à restituer l’histoire évolutive des chevaux domestiques, ...

Lire la suite...

Comment obtenir le goût du fumé sans ses inconvénients

Nous disons vouloir manger sainement, mais nous faisons le contraire. Nous fumons, buvons du vin et des eaux-de-vie, nous cédons trop aux fromages, saucissons, chocolats… Et nous aimons les produits de fumaison, qui peuvent être malsains.
 Pourquoi aimons-nous le goût du fumé ? Les anthropologues ont avancé que la cuisson était favorable parce qu’elle facilite la digestion, de sorte que les ...

Lire la suite...

Comment la mouche a acquis ses yeux rouges

Des lignées de mouches ayant toutes le même génome, mais des yeux blancs, jaunes ou rouges, « ça n’existe pas, ça n’existe pas. Et pourquoi pas ? » C’est ce qu’ont obtenu Filippo Ciabrelli, de l’Institut de génétique humaine de Montpellier (UMR 9002, CNRS, université de Montpellier), et ses collègues en modifiant de façon transitoire des interactions entre gènes dans une lignée de ...

Lire la suite...

Comment les cyanobactéries ont commencé à respirer

On doit l’apparition de l’oxygène dans l’atmosphère terrestre, il y a 2,3 milliards d’années environ, aux cyanobactéries. D’autres organismes étaient déjà capables de photosynthèse, c’est-à-dire de produire de la matière organique en utilisant la lumière du Soleil, mais seules les cyanobactéries possédaient la machinerie spécifique qui permet de produire de l’oxygène – on parle de photosynthèse oxygénique. Il est cependant difficile ...

Lire la suite...

Avaler un corps étranger est-il dangereux ?

L’ingestion de corps étrangers se rencontre surtout chez les enfants, les personnes âgées et en milieu psychiatrique. L’enfant, pour lequel les actions de prévention sont essentielles, ingère le plus souvent des pièces de monnaie, des médailles, des épingles, des piles, des crayons, des parties de jouets. Chez l’adulte, les corps étrangers avalés et posant un problème sont majoritairement d’origine alimentaire : ...

Lire la suite...

Un pic de performance cognitive à 25 ans

Avec plusieurs collègues, le mathématicien et psychologue Nicolas Gauvrit a développé de nouveaux outils pour évaluer la complexité d’une suite de chiffres. Or en demandant à des patients de produire des suites complexes, on peut évaluer certaines de leurs fonctions cognitives. Le chercheur nous explique ces travaux et leurs résultats. Comment la notion de complexité joue-t-elle un rôle en neurosciences ? ...

Lire la suite...

Comment les mathématiques décrivent les motifs du lézard ocellé

La robe des léopards, des zèbres et autres poissons clown arbore des motifs complexes. Comment les cellules pigmentaires microscopiques de leur peau (ou chromatophores) s’organisent-elles pour former ces spectaculaires dessins macroscopiques ? En 1952, le mathématicien anglais Alan Turing – le « père » de l’informatique – a donné une explication générale à ce phénomène en proposant un modèle qui décrit comment des réactions ...

Lire la suite...

Une stratégie payante : personnifier la nature

Le 15 mars 2017, le Parlement néo-zélandais a accordé le statut de personne juridique au fleuve Whanganui, un cours d’eau cher aux Maoris. Cette décision n’est pas restée isolée. Le 20 mars, la haute cour de l’État himalayen de l’Uttarakhand (nord) a décrété que le Gange et la Yamuna, où les hindous pratiquent des ablutions, seraient désormais considérés comme des « entités vivantes ayant ...

Lire la suite...