Accueil | Actualité | Une citation tirée d'un livre écrit par Donald Trump explique parfaitement sa présidence

Une citation tirée d'un livre écrit par Donald Trump explique parfaitement sa présidence

Donald Trump

Donald Trump brandit son livre « The Art of the Deal » lors d’un meeting présidentiel en novembre 2015. Eric Schultz/AP

Donald Trump dit que son bestseller de 1987, « The Art of the Deal » (« L’art de faire des affaires » en français), est son deuxième livre préféré dans le monde, après la Bible.

Le journaliste américain Josh Barro de Business Insider US avait écrit deux chroniques  sur cet ouvrage en 2015, alors qu’il travaillait au New York Times. Il avait alors mis en avant une citation tirée du livre de Donald Trump:

« Peu importe ce que font les bulldozers et les camions-bennes, ai-je dit, du moment qu’ils en font beaucoup. » 

Donald Trump faisait référence à la combine qu’il a sortie en 1982, quand il possédait un lotissement le long de la promenade d’Atlantic City et voulait qu’Holiday Inn signe un partenariat avec lui pour la construction d’un casino. 

Quasiment rien n’avait été construit sur le site, et Donald Trump s’inquiétait du fait qu’Holiday Inn refuserait d’investir une fois qu’ils auraient vu qu’il s’agissait en gros d’une parcelle de terre vide.

Ainsi, en amont d’une visite de site par les cadres d’Holiday Inn, Donald Trump a demandé au responsable en charge de la construction de faire venir des douzaines de gros engins pour remuer la terre, creuser des trous et les boucher par la suite si nécessaire. 

On voit cette stratégie se répéter en boucle depuis que Donald Trump a pris la présidence des Etats-Unis. Il a signé des décrets à tout-va, même s’ils n’ont eu aucun effet à part demander à ses secrétaires de cabinet de désormais préparer des rapports pendant des mois. Il a exigé que le Congrès adopte une réforme sur la santé, sans se soucier particulièrement de ce qu’elle pouvait contenir.

Donald Trump veut montrer qu’il est actif, veut faire des choses qui font du bruit qui démontrent qu’il est un président d’action.

Il pense que cette stratégie l’a bien aidée quand il était businessman. En effet, Holiday Inn a accepté de s’allier avec lui pour la construction du Trump Plaza Hotel & Casino.

Mais à peine 18 mois après l’ouverture du Trump Plaza, le partenariat avec Holiday Inn s’était tellement dégradé que l’entreprise lui a intenté un procès. En 1992, le Trump Plaza a fait faillite. 

Sur le long terme, ce que les bulldozers et les camions bennes font importe peu.

Le projet de loi sur la santé des Républicains devient de plus en plus impopulaire au fil du temps, car les gens savent désormais ce que cette réforme changera à la couverture santé. En d’autres termes, des dizaines de millions d’Américains ne bénéficieront plus d’assurance maladie et elle deviendra plus coûteuse voire impossible à obtenir pour ceux qui ont « des conditions pré-existantes » (antécédents de crise cardiaque par exemple), tout cela afin de réduire les impôts des Américains les plus aisés.

Lorsqu’il faisait des affaires, la stratégie de Donald Trump dès que ses partenaires se rendaient compte qu’ils s’étaient fait embobiner était de les occuper avec un procès, de les payer pour qu’ils partent et d’ensuite retrouver de nouvelles marques.

En politique, comme il est en train de l’apprendre, cette stratégie ne peut pas fonctionner. Donald Trump doit se confronter au même Congrès, aux mêmes électeurs encore et encore.

Version originale: Josh Barro/Business Insider

Vous avez apprécié cet article ? Likez Business Insider France sur Facebook !

Lire aussi : Orange prend le pari audacieux de rivaliser avec Siri et Alexa grâce à l’aide d’un géant allemand

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Voici les 14 pays européens où prendre l’avion coûte le moins cher

Barcelone en Espagne. Pixabay. La France est dans la moyenne basse des pays au sein ...

Partages