Accueil | Actualité | Vettel (Ferrari): "une année très positive"

Vettel (Ferrari): "une année très positive"

SAO PAULO (AFP) – 

« Dans l’ensemble, ça a été une année très positive », malgré l’échec dans la conquête des titres pilotes et constructeurs en F1, voulait croire l’Allemand Sebastian Vettel (Ferrari) après son succès au Grand Prix du Brésil dimanche.

Q: Qu’est-ce qui vous a permis de vous imposer aujourd’hui ?

R: « J’ai pris un très bon départ puis mes roues ont un peu patiné et j’ai pensé avoir raté ma chance. Mais Valtteri (Bottas) a eu encore plus de difficultés au départ, donc j’ai eu une opportunité de le passer par l’intérieur. Je pense l’avoir un peu surpris, ce qui a fait la différence. Après ça, pour les 65 tours restant après la voiture de sécurité, je poussais au maximum. Je donnais tout pour créer un écart et contrôler ensuite. Je suis très heureux (…) Les deux dernières semaines ont été difficiles pour nous, donc c’est bon d’être sur le podium aujourd’hui et avec les deux voitures. »

Q: Vous semblez soulagé…

R: « C’était une journée et une course difficiles. Valtteri et moi avions à peu près le même rythme, il n’y avait pas de marge d’erreur, c’était difficile de gérer les pneumatiques pendant toute la durée de la course (…) Dans l’ensemble, nous étions moins rapides en ligne droite que les Mercedes ce week-end et c’était dur de l’avoir tout le temps dans les rétroviseurs, de le voir se rapprocher, surtout dans les premier et troisième secteurs. Il fallait que mon deuxième secteur soit à chaque fois parfait. Et à la fin, mes pneus étaient à la limite. J’essayais de contrôler mais, pour être honnête, j’étais plus ou moins à fond tout le temps pour rester devant et garder une, deux ou trois secondes d’écart à la fin. »

Q: Quel bilan tirez-vous à une course de la fin de saison, après être passé à côté des titres pilotes et constructeurs ?

R: « Avoir encore des courses est une bonne chose, ça vous change les idées et vous aide à passer à autre chose. C’est difficile. Alors ça aide d’avoir quelque chose à faire. Dans l’ensemble, ça a été une année très positive. Personne n’attendait Ferrari à ce niveau. Nous avons réalisé la plus grande progression et nous avons été là du début à la fin. Nous sommes encore en position de nous battre pour des victoires, comme ici, avec deux voitures sur le podium. Bien sûr, passer à côté (du titre), ça craint, mais il faut regarder les choses avec objectivité. Nous n’étions pas très compétitifs l’an dernier, nous n’avions pas bien développé la voiture, mais nous avons fait de gros progrès cette année. Nous pouvons regarder les occasions manquées mais il faut aussi saluer les progrès réalisés. Nous sommes de plus en plus forts et j’espère que cette force nous suivra dans les prochaines années, pas juste pendant l’hiver, pas juste l’année prochaine, car notre objectif est de ramener Ferrari devant, en position dominante. »

Propos recueillis sur le podium et en conférence de presse.

© 2017 AFP

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

Méditerranée: 1.500 migrants secourus en 3 jours, une femme retrouvée morte

ROME (AFP) –  Une femme a été retrouvée morte jeudi sur une embarcation en détresse au ...

Partages