Accueil | Actualité | Vœux 2018 d'Emmanuel Macron: mais quel est ce tableau de Marianne derrière le président à l'Élysée?

Vœux 2018 d'Emmanuel Macron: mais quel est ce tableau de Marianne derrière le président à l'Élysée?

VŒUX DU PRÉSIDENT – L’image est familière. Emmanuel Macron, installé derrière son bureau, devant une Marianne stylisée aux couleurs du drapeau français. Pour ses vœux du réveillon du Nouvel An, diffusés ce dimanche 31 décembre à 20 heures, le chef de l’État a choisi de prendre la parole depuis le « salon d’angle » de l’Élysée, depuis lequel il avait déjà donné son grand entretien à TF1 le 15 octobre.

Derrière lui, installé entre deux fenêtres, le tableau de Marianne tranche avec les dorures du bureau du président de la République. « Liberté, égalité, fraternité », est en fait l’oeuvre d’un artiste majeur du street art, Shepard Fairey, connu sous le pseudonyme de « Obey ». Si son style vous dit quelque chose, c’est parce que cet artiste de 47 ans est à l’origine du très célèbre dessin « Hope », symbole de la campagne de Barack Obama en 2008.



France TV / Capture d’écran
Le tableau de « Obey » dans le bureau du président, ce 31 décembre.



TF1 / Capture d’écran
Le tableau de « Obey », montré lors de l’interview du président sur TF1 en octobre.

Cette Marianne a d’abord été peinte sur le mur d’une HLM de la rue Nationale à Paris, explique Le Parisien. Elle est l’une des grandes œuvres qui composent le parcours de street art du 13e arrondissement de la capitale. Pas peu fier, le maire de l’arrondissement avait d’ailleurs tweeté à ce sujet lors de l’entretien du président en octobre, notant au passage que l’oeuvre se trouve face à un tableau du peintre Pierre Alechinsky.

« Obey » avait réalisé cette oeuvre au lendemain des attentats du 13 novembre 2015 à Paris et Saint-Denis. Un an et demi plus tard, il expliquait sur son compte Instagram, en postant une photo de sa rencontre avec Emmanuel Macron: « J’ai créé ‘Liberté, égalité, fraternité’ pour montrer ma solidarité avec les Parisiens et toute l’humanité après les attaques terroristes de 2015. Deux ans plus tard, je suis soulagé que les électeurs français aient rejeté l’extrême droite. En tant que progressiste, je suis prudemment optimiste après l’élection d’Emmanuel Macron et suivrai sa politique ».

L’oeuvre trônait déjà dans le QG de campagne d’Emmanuel Macron, racontait Vanity Fair en avril.

Le tableau est aujourd’hui l’un des symboles majeurs présents dans le « salon d’angle » de l’Élysée, choisi par Emmanuel Macron à son entrée en fonction – alors que le « salon doré » avait été privilégié par une grande partie des présidents depuis Charles de Gaulle.

Un conseiller de Valéry Giscard d’Estaing, seul autre président de la 5e République à avoir jeté son dévolu sur le bureau « d’angle », expliquait en 2014 au Figaro: « Ce bureau est le plus discret, le plus caché de tout le palais. Le président pouvait s’échapper discrètement par l’escalier qui conduit aux appartements privés, puis quitter le palais par l’aile Est, sans être vu ».

Lire aussi :

Suivez « Le Grand entretien » d’Emmanuel Macron sur TF1 et LCI

Les 10 questions auxquelles Macron n’a pas encore répondu

Qui dirigera LREM? Macron perd une option, son casse-tête se complique

Pour suivre les dernières actualités en direct sur Le HuffPost, cliquez ici

Tous les matins, recevez gratuitement la newsletter du HuffPost

Retrouvez-nous sur notre page Facebook

À voir également sur Le HuffPost:

Lire l'article depuis la source

x

Check Also

De mai 68 à aujourd'hui, comment l'imagination collective a modifié notre vision du réchauffement climatique​

Alors que voilà bientôt 50 ans qu’en France le mouvement de mai 68 débutait avec ...

Partages